Grève du 26 janvier : Stop mépris !

Tous et toutes en grève le 26 janvier Stop mépris !


Dans les mails envoyés le 7 et le 14 janvier pour l’appel à la grève du 26, nous parlions du mépris du ministère envers les enseignants soi-disant tant choyés par le gouvernement, celui-ci a atteint des sommets le jeudi 14 janvier avec les annonces faites pour les établissements scolaires et la suppression des pratiques physiques dans les espaces couverts.
Depuis mars 2020 les enseignants d’EPS font face à l’impréparation totale du ministère et se sentent fortement déconsidérés, en plus de se sentir dépossédés de leur métier.
A chaque annonce, les enseignants d’EPS se sont adaptés aux nouvelles règles devant revoir l’ensemble de leurs programmations, de leurs cours, de leurs évaluations et tout ceci avec des protocoles spécifiques qui sont toujours parus 24 heures avant la reprise. Ceci vient une nouvelle fois de se reproduire jeudi 14 janvier, consternés nous apprenons que nous ne pourrons faire cours que dehors en plein hiver à partir du lundi 18 janvier et le protocole parait le samedi soir…aucune anticipation et aucune considération. Pire est la réponse du ministère au SNEP FSU sur la demande d’une banalisation générale du lundi pour que les équipes d’EPS puissent s’organiser : « cela risquerait de désorganiser les établissements » !
Quant à certaines réponses d’IPR ou de chefs d’établissement elles ne sont guère plus glorieuses, mettant ici ou là des pressions supplémentaires, de peur que les enseignants d’EPS ne fassent rien !
Depuis le début de la crise sanitaire et afin de pallier tout risque supplémentaire, le SNEP FSU n’a eu de cesse de réclamer des conditions qui permettraient la poursuite de l’activité physique pour tous notamment en instaurant la pratique de l’EPS en demi-groupes partout. Là où les demis groupes ont été mis en place, non seulement cela favorise le respect des distanciations physiques mais les enseignants ont redécouvert leur métier !
Il est temps que le mépris affiché par notre ministre et notre gouvernement cesse, emploi, salaires, éducation, EPS rien ne va dans le sens des enseignants et des élèves.
Entrer dans l’action le 26 janvier est plus que jamais une nécessité !
Le Secrétariat National du SNEP-FSU