L’EPS ET SES ENSEIGNANTS : ce sera DEHORS !!

La réouverture des établissements scolaires suite au(x) confinement(s) a été déclaré comme
une nécessité pour lutter contre l’accroissement des inégalités scolaires. Celui-ci n’a pas créé
d’inégalités de toutes pièces ; elles sont le résultat de la politique d’économie menée qui
supprime des postes et accroit les effectifs par classes.


L’Education Physique et Sportive comme discipline d’enseignement a toute sa place dans le
contexte actuel pour ne pas dire plus. Devant les multiples et nécessaires ré-aménagements
des conditions d’accueil en toute sécurité sanitaire pour les élèves et les enseignants EPS,
ceux-ci en sont depuis le 14 janvier dernier à leur 4éme rentrée : ils doivent revoir leur
programmation d’activités physiques et sportives comme leur manière de les enseigner.
POURQUOI ? Car depuis cette date, le ministre Blanquer annonçant l’interdiction de toute
utilisation d’installations sportives couvertes en cours EPS a mis à l’index notre discipline… et
les 1400 Profs EPS de notre académie. Vu les conditions météorologiques actuelles, cette
décision revient à supprimer purement et simplement des enseignements pour les élèves.


La pandémie a fait la démonstration du besoin important de pratique physique pour tous les
jeunes. De plus, rien n’a démontré que les cours EPS auraient été particulièrement des lieux
de contamination. Dès la rentrée de septembre, devant les directives institutionnelles, le SNEP
FSU a porté d’autres solutions comme la principale, les cours en demi-groupes. Le retour
d’expérience des enseignants d’EPS en lycée de leurs enseignements de cette manière leur à
redonner le goût de bien travailler. Les élèves ont aussi retrouvé du sens à ce qu’ils
apprennent.


Que faire avec les élèves si l’EPS n’est pas possible ? Comment évaluer les élèves au bac
comme aux autres examens ? Quel Sport Scolaire dans ce contexte ?


Le SNEP FSU en audience ce MERCREDI 27 JANVIER à 17h30 présentera la situation au Recteur
de l’Académie et réaffirmera tout le caractère incompréhensible de cette décision
ministérielle. Les représentants syndicaux DU syndicat de la profession rediront ses exigences
pour la mise en place de ½ groupes en EPS qui auraient permis une continuité pédagogique
en EPS aussi.


Les professeurs EPS accompagneront leurs représentants. Un rassemblement le leur
permettra dés 16h15 devant le Rectorat.


Pour tout CONTACT : Eric Stodezyk – secrétaire académique SNEP FSU
06 / 13/ 08 / 11 / 74