Programmes ALTERNATIFS

programmes_alternatifs_pave

Mettre le feu ?

Edito de Benoît Hubert
Secrétaire général du SNEP 

Depuis plusieurs mois nous vous alertons sur les risques encourus par la discipline avec la réforme du collège, la parution de programmes insipides, sans exigences et la non prise en compte au DNB de notre enseignement. Les – suppressions des «plus en EPS» qui nous parviennent en sont malheureusement une illustration. Il s’agit bien là d’une «discrète» remise en cause de la 3ème discipline, en volume horaire, du collège. Le SNEP-FSU continue, avec vous, le travail de décodage et d’analyse de ces réformes, à entamer un travail de réflexion sur les alternatives et surtout, poursuit la mobilisation contre ces dispositions qui vont à l’encontre d’une école et d’une EPS de la réussite de toutes et tous. À l’étape actuelle, il y a nécessité à franchir un cap et à renforcer le rapport de force pour que le ministère vienne à la table de négociation pour redonner une autre place à l’EPS dans le DNB et prenne en compte nos propositions pour repenser les programmes EPS.

L’appel à personnalités soutenant notre action pour l’Education Physique et Sportive, signé par plus de 140 personnes de renom, est une réussite à valoriser. Il nous faut maintenant populariser notre combat et agréger dans la lutte, les acteurs du monde sportif, les parents d’élèves, les élèves, les associations,… Nous devons faire en sorte que la pétition «donnons du corps aux études» soit le marqueur d’une volonté partagée de donner à l’EPS toute la place qui doit être la sienne dans le système éducatif, en la signant et en la faisant signer massivement.

Ce combat sectoriel (y compris contre la réforme collège), dans le contexte (lutte pour la revalorisation des salaires, État d’urgence, déchéance de nationalité, loi El Khomri, …), est tout sauf anecdotique ou corporatiste. Penser la discipline, ses apports spécifiques pour la formation des élèves, c’est aussi penser un autre projet d’école. C’est penser une école exigeante et soucieuse d’émancipation et d’acculturation de chacun-e, c’est penser à la place et à la qualité de la pratique physique et sportive dans notre société, au sport dans la cité et au temps libéré du travail. Il s’agit donc bien, par-delà les programmes, la discipline, le métier, de participer à la construction, à dessiner les contours d’une autre société, plus juste, plus humaine.

Les luttes ne s’opposent pas entre elles, au contraire, il nous faut donc les mener sans distinction. S’engager, ou pas, n’est, ni innocent ni «sans conséquence». L’histoire sociale de notre pays nous montre bien que c’est par les luttes collectives que de nouveaux droits peuvent être gagnés ; alors il n’y a pas à tergiverser : se battre pour notre avenir, pour celui de nos enfants est une nécessité et chacun-e doit y prendre sa place.

Toutes et tous, ensemble, dans l’action pour peser sur les orientations et pour de nouvelles perspectives !

programmes_alternatifs_pave

1.-Document explicatif programmes snep
2.-Les programmes eps et le socle snep
3.-Préambule et ct programmes d’eps snep
4.-Fiches APSA programmes snep
5.-Programmation snep