Conférence gratuite et ouverte à tou.te.s.

Bonjour,
Les étudiant.es et responsables du master Etudes sur le Genre – Parcours Egal’APS de l’Université de Lyon1 sont ravi.es de vous inviter à la conférence-débat avec Béatrice Barbusse sur le thème
 
Du sexisme dans le sport : une réalité plurielle et souvent méconnue
 
Lundi 23 octobre 2017 de 18h30 à 20h 
Amphi Staps-UFR STAPS 
Université de Lyon1
 
Conférence gratuite et ouverte à tou.te.s. 
 
N’hésitez pas à faire circuler l’information dans vos réseaux universitaires, sportifs ou autres.

visuel-barbusse-231017-twitter-v2.png

Cécile OTTOGALLI et Aurélie EPRON
Responsables du Master EGAL’APS

UFR-STAPS – Université Lyon1

 

bandeau_EgalAPS réduit.jpg

Après la manifestation … salle Moissonnier de 14h30 à 16h30.

Chèr(e) collègue,
La politique que le gouvernement s’apprête à mener va à l’encontre d’une nécessaire relance. Refusons cette logique ! Parce que rien n’est joué d’avance, après les actions contre la destruction du Code du Travail, l’ensemble des fédérations de fonctionnaires appelle à une première journée d’action le 10 octobre. Nous la souhaitons la plus unitaire possible, afin d’exprimer avec force la colère des agents face à ces mesures d’austérité. Tous en grève et dans la rue.
Nous vous appelons à venir en discuter avec nous après la manifestation
pour envisager la suite lors d’une AG à la bourse du travail de Lyon
salle Moissonnier  de 14h30 à 16h30.
MANIFESTATION
10H30
GARE DES BROTTEAUX
DIRECTION LA PREFECTURE
 Capture d’écran 2017-10-04 à 22.01.13Capture d’écran 2017-10-04 à 22.03.18
Bonne semaine.
Pour le bureau, Thierry  BERTRAND.

Avec la FSU … en GREVE le 10 octobre.

Le temps semble déjà lCapture d’écran 2017-09-22 à 14.50.48oin où l’on allait «en même temps» augmenter le pouvoir d’achat des fonctionnaires et «moderniser» la Fonction Publique.
Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour les vagues promesses se traduisent dans la réalité par une accumulCapture d’écran 2017-09-22 à 14.54.07ation de mauvais coups, l’application d’une feuille de route libérale produisant une baisse des salaires des fonction- naires, que ce soit par le gel de la valeur du point d’indice ou par la com- pensation incomplète de la CSG, «étalement» de PPCR qui constitue pour- tant la seule perspective actuelle de revalorisation, mesures démagogiques et pénalisantes comme le jour de carence, perspective de suppression de 120 000 postes dont 70 000 dans la fonction publique territoriale, toujours un agent sur cinq non titulaires et sans pCapture d’écran 2017-09-22 à 14.54.25erspective, dégradation du pouvoir d’achat des retraités…etc. La suite est malheureusement connue si nous ne faisons rien. LIRE LA SUITE.

 

Capture d’écran 2017-09-22 à 14.50.30

Un stagiaire vaut mieux que deux tu l’auras.

SNEP ACTU LYON – 15 mai 2017 –
Autour des stagiaires EPS

Nous avons été destinataires ce jour de la liste des établissements qui à la rentrée prochaine verront un/des stagiaires lauréats du CAPEPS de cette année  « intégrer » à l’équipe EPS. Certains d’entre vous sont informés dans le cadre de leur préparation de la rentrée de cette situation mais pas tous !!!!! Ils sont encore plus nombreux que les années précédentes avec 75 supports.

Cette liste (Supports stagiaires EPS mai 2017 mise à jour Supports stagiaires EPS 12 juin 2017) peut encore bouger (c’est fait et attention ce sera encore fait). L’enjeu principal est, comme nous le répétons chaque année à l’administration d’ « installer » ces stagiaires  sur des BMP et pas de bloquer des postes pour les accueillir. La conséquence est dramatique pour les demandeurs de mutation au mouvement Intra (vous êtes plus de 320 chaque année). C’est encore sur cette proposition initiale 14 postes « perdus » pour les mutations qui sont annoncés et que nous avons dénoncés.

Je ne reviens pas sur l’impact que cela peut avoir que d’accueillir 2 PSTG EPS sur un même établissement (les 2 demis forfaits d’AS qui ne font jamais un forfait entier / l’encadrement-tutorat à assumer / l’obligation de donner des classes « ciblées » à ces jeunes / des emplois du temps à organiser sans qu’ils puissent être présent tous les jours de la semaine …).

Nous travaillons pour améliorer cette situation.

Un rappel : ces stagiaires CAPEPS externes titulaires de leur Master 1 seront sur des quotités en établissements de 8h ou 9h EPS + un forfait UNSS de 3h sur une demie année. Les Fonctionnaires Stagiaires (FSTG) sont à temps plein car lauréats d’un CAPEPS interne ou réservés ne peuvent être qu’affectés sur des postes bloqués et les 3 aujourd’hui annoncés ne suffiront pas (le besoin est de 6 pour cette rentrée). Pour tous, ils ne peuvent faire d’heures supplémentaires … elles ne leur seraient pas payées.

Une information : les deux jours de formation professionnalisante sur l’ESPE se feront comme les années précédentes les MARDI et VENDREDI. Une volonté claire de l’Institution est de généraliser les temps de formation transversaux donc avec les autres disciplines ( être outillé pour le EPI en collège ????), de les aligner sur les jeudis. Les formateurs préfèrent à ce jour que la situation reste en l’état.

Nous appuyant et retraitant toutes les informations que nous avons sur « où sont les BMP de 6h et + » comme les  affectations des TZR, les compléments de service reçus et donnés, les affectations des contractuels à l’année ainsi que vos remontées sur les enquêtes de rentrée, nous avons encore des possibilités de faire des contre-proposition sur ces postes-berceaux. 5 postes ont été remis au mouvement Intra académique l’an dernier : ce fut une vraie avancée !!!!

AUSSI faites nous part de tout ce qui peut être des arguments pour faire changer les choses (vous refusez le stagiaire annoncé, vous en souhaitez un et vous ne l’avez pas,  vous avez un BMP sur lequel il est annoncé autre chose qu’un PSTG EPS …. )
s3-lyon@snepfsu.net
Eric Stodezyk
Pour le secrétariat académique SNEP

Procédure Disciplinaire.

Une CAPA disciplinaire convoquée dans la précipitation …

Ce 29 mars 2017 vient de se dérouler la CAPA disciplinaire concernant Michel Arquillère mis en cause dans l’avalanche des 2 Alpes – le 13 janvier 2016 – qui a provoqué la mort de deux élèves du lycée St Exupéry de Lyon et gravement accidenté notre collègue.

En l’absence d’enquête administrative ou de décisions judiciaires, la commission a considéré qu’elle ne possédait pas les éléments d’appréciation suffisants et nécessaires pour émettre un avis.

Elle a décidé, à l’unanimité de ses membres – représentants de l’administration et commissaires paritaires du SNEP-FSU – de suspendre la procédure disciplinaire dans l’attente d’une décision de justice éclairant  les faits et les circonstances dans lesquelles Michel Arquillère a été amené à encadrer ce stage de ski.

Depuis cet accident le SNEP-FSU n’avait eu de cesse de dénoncer l’acharnement dont notre collègue était victime.

Acharnement manifesté d’une part, par le refus de la Rectrice de l’académie de Lyon d’accorder la protection fonctionnelle prévue par l’article 11 du statut général des fonctionnaires, et d’autre part, avec la non reconnaissance d’imputabilité au service de son accident.

La profession doit prendre conscience que ce type de dossier illustre les enjeux auxquels chacun d’entre nous peut être confronté en cas d’accident dans le cadre de son service.

Prévention, formation, médecine du travail doivent évoluer et prendre le pas sur les logiques d’injonction et de répression.

Les élus Commissaires Paritaires du SNEP-FSU de l’académie de Lyon.